Salade de mots

clin d'oeilLe clin d’oeil d’octobre 2017

Prenez toutes les expressions qui utilisent des fruits ou des légumes comme métaphore, mélangez bien, et vous obtiendrez une belle salade, bien colorée et vitaminée !

C’est bête comme chou, il suffit de se presser un peu le citron pour trouver de quoi alimenter notre réflexion. Soyons bonne poire, prêtons-nous au jeu et, sans avoir la tête comme une citrouille, tentons de rassembler tout ce matériel lexical, rien que pour le plaisir, même si c’est pour des prunes !

Ne craignons pas de puiser à la source de l’Argot par moment, qui contient de vraies pépites.

Par exemple, si un matin quelqu’un ramène sa fraise, mi-figue mi-raisin et commence à se mêler de vos oignons ou à vous courir sur le haricot, ne vous faîtes surtout pas bananer par cette mauvaise graine et avant de lui filer une pêche en pleine poire, sachez simplement lui dire à quel point vous le prenez pour un gland. Faut pas pousser mémé dans les orties !

Pour peu que dans la même journée vous alliez voir un navet au cinéma ; qu’en rentrant vous preniez une prune parce que vous avez un peu trop appuyé sur le champignon et qu’en plus vous n’avez plus un radis, alors là, c’est la fin des haricots et vous risquez d’en avoir gros sur la patate !  Prenez-en de la graine et à l’avenir, faites plutôt le fayot sur la route…

Parfois la vie nous donne du fil à retordre, on pense que les carottes sont cuites, mais il y a une solution c’est d’y mettre un peu de piment et de refiler nos patates chaudes pour retrouver la banane, se secouer le cocotier et arrêter de poireauter après le bonheur.

Pour retrouver la pêche, rien de tel que d’aller casser la graine avec des amis, sans se prendre le chou et d’imaginer avoir un peu d’oseille, juste de quoi mettre du beurre dans les épinards, pour pouvoir se changer les idées, partir à l’aventure et se donner du grain à moudre.

En se donnant matière à réflexion, en s’accordant du temps pour méditer et s’ouvrir l’esprit, cerise sur le gâteau, on parviendra à approcher le nirvana, état de bien être et de sagesse qui nous permettra de nous soigner aux petits oignons avant de sucrer les fraises !

Blague à part, les salades de mots existent un peu dans tous les domaines, en publicité, en politique, dans le monde du travail, du développement personnel… Quelle salade !

Le plaisir de jouer avec les mots, de les manipuler, de leur faire dire tout et n’importe quoi, pour le meilleur et pour le pire… c’est dans l’atelier « le plaisir des mots » en octobre et novembre,  dans le programme de l’Université Intercommunale du Grésivaudan.

Inscription sur  www.uicg.fr

Les commentaires sont fermés