Atelier écriture au café des aidants à Lumbin

Pour une fois, la parole est aux “aidants “.

Lorsqu’on occupe le rôle d’aidant, c’est bien souvent contre son gré, parce qu’on est obligé d’assumer la maladie d’un parent, d’un proche. Nous voilà souvent seuls à affronter de lourdes responsabilités, à devoir imaginer un quotidien réaménagé autour de cette présence parfois envahissante et pesante. Le café des aidants est un lieu où l’on peut parler, échanger et s’entraider pour faire face à ces situations.

Les mots pour soulager, les mots pour aider à changer son regard sur la maladie.

Des mots guérisseurs pour mettre en lumière les petits moments où “il se passe quelque chose“ et ainsi permettre d’immortaliser ces instants rares pour les conserver et les donner à lire à d’autres.

Des mots pour partager les petites victoires, les défis du quotidien. Et si nous écrivions ces mots ?

Je vous invite à faire cette expérience en essayant d’être attentifs à ces moments. Essayez de vous placer comme “observateur détaché“, voire comme “observateur amusé“ et indulgent, comme vous pourriez l’être envers un enfant, en tentant de vous défaire de l’image de la personne telle que vous la connaissiez. Essayez de mettre en mots vos ressentis, vos colères et vos joies.

L’idée de cette proposition est de vous ouvrir une fenêtre d’expression libre. Lire des textes

Les commentaires sont fermés